Les Jermann, une des grandes familles du nord de l’Italie, dont les rêves n’ont pas de fin…

Esterno Cantina Ruttars Photo : courtoisie Jermann

Voilà maintenant plus de vingt-cinq ans que je m’intéresse à cette belle maison installée dans le Frioul depuis des décennies. Famille venue de l’empire austro-hongrois à la fin du XIXe siècle (du Burgenland en Autriche), elle maintient dès lors ses traditions viticoles avec Angelo qui est âgé aujourd’hui de 93 ans.

C’est son fils Silvio, œnologue, qui va révolutionner cette petite maison pour en faire un des producteurs phares de toute l’Italie, spécialisé sans contredit dans les grands vins blancs. J’aime beaucoup leur philosophie, celle qui à mon avis, est la seule qui puisse nous garantir à la fois une réelle qualité et la véritable personnalité d’un vin: la relation intime entre l’homme et l’écosystème où il s’exprime, la terre, le climat, les cépages et sa façon de travailler.

Tout chez les Jermann se fait avec modération. On vendange plus tôt que la moyenne afin d’obtenir des jus pleins de fraîcheur et un peu moins de sucre pour un taux d’alcool raisonnable. Pour l’élevage des vins, le chêne est utilisé avec parcimonie, et tout se fait en bio, de la plantation de la vigne jusqu’à la cave. Enfin, que ce soit avec les cépages friulano, ribolla gialla, picolit et malvasia istriana, ou les chardonnay, sauvignon, pinot gris, pinot blanc ou pinot noir, on retrouve dans le verre tout ce qui fait le charme et la pureté de ces variétés.

C’est en présence du fils de Silvio, le jeune Aloiz Felix Jermann, particulièrement doué et nanti déjà d’un solide sens de l’humour, que j’ai participé dernièrement à une dégustation d’envergure, grâce à son agent à Montréal, Christine Fréchette, des Sélections Fréchette. Je vous livre ici mes commentaires.

Pinot Grigio 2018 (DOC Friuli): 100% pinot gris. Une robe brillante avec des reflets de couleur paille. Floral et délicat au nez, le vin est sec, fruité, rond, et tout en équilibre. D’une grande élégance, il est doté d’une belle fraîcheur et affiche aussi une bonne longueur. Excellent rapport qualité-prix-plaisir!

Chardonnay 2018 (IGT Venezia-Giulia): 100% chardonnay. Très différent du précédent, ce qui est tout à fait normal. De légères notes miellées, typiques du cépage. Toutefois un peu plus court en bouche mais un joli vin qui ne décevra pas.

Vintage Tunina 2016 IGT (IGT Venezia-Giulia): Assemblage judicieux de chardonnay et sauvignon (50%) complété par la malvasia istriana, la ribolla gialla et le picolit. Couleur paille d’une très bonne intensité avec de légers reflets verts. Arôme riche et complexe de fruits très mûrs (ananas et agrumes). Beaucoup d’élégance et de finesse en bouche. De la matière, du fruit et de la longueur, le tout dans une certaine plénitude. Un des plus grands blancs d’Italie pour les festivités!

Capo Martino 2016 (IGT Venezia-Giulia): Assemblage de tocai friulano, ribolla gialla, malvasia istriana et picolit. Vin d’un petit vignoble situé sur une colline bien exposée. Robe dorée, magnifique. Des fruits blancs bien mûrs au nez que l’on retrouve en bouche, avec une touche de noisette. Et quelle longueur! Idéal avec du homard. Le prix est en conséquence.

Where Dreams Have No End 2016 (IGT Venezia-Giulia): Premier millésime en 1987 de ce vin issu principalement de vieilles vignes de chardonnay et de 3% de pinot blanc. Superbe cuvée parée d’une robe d’une grande jeunesse, et boisé en équilibre tant au nez qu’en bouche. Notes de miel, d’épices et de vanille. Du gras certes, mais de la fraîcheur en finale. Du beau chardonnay italien… La preuve que les rêves n’ont pas de fin!

Et pour les amateurs de rouges, jetez votre dévolu sur le

Red Angel On The Moonlight Pinot nero 2016 (IGT Venezia-Giulia), un vin à 100% pinot noir, sur le fruit et tout en finesse, aux tanins éminemment soyeux! Prix raisonnable pour la qualité.

Jacques Orhon

À propos de l'auteur / Jacques Orhon

Sommelier et fondateur de l’Association canadienne des sommeliers professionnels. Expert en dégustation et véritable globe-trotter du vin, il parcourt depuis plus de 40 ans les vignobles du monde. Ses ouvrages ont maintes fois été récompensés, notamment, Le vin snob, du prix en littérature de l’Organisation Internationale de la Vigne et du Vin.

On veut vous entendre :)