Petit fait divers plein d’enseignements

Hier, je retire des sous du guichet automatique de la caisse Desjardins de Sainte-Adèle. Comme j’ai besoin de coupures de 5$, j’entre dans l’immeuble et demande à la caissière de me changer un billet de vingt en deux cinq et un dix. «Avez-vous un compte ici?» me demande-t-elle. «Non…» que je fais. «Alors je ne peux pas vous aider!» répond-elle. Moi: «Mais j’ai un compte chez Desjardins dans mon patelin.» Sourire de la jeune fille: «Ah bon, pas de problème alors. Donnez-moi votre carte.» Je lui refile l’objet. Elle le scanne, me demande d’inscrire mon code, tapoche quelques touches sur son clavier et me remet un papier. «Comment voulez-vous votre change?» Je répète deux cinq et un dix. Elle tapote de nouveau et me tend un autre papier, puis elle disparaît pendant quelques instants et revient avec deux billets de cinq et un de dix. Pendant ce temps, je jette un œil sur les papiers qu’elle m’a donnés pour constater qu’il s’agit d’un bordereau de dépôt et d’un reçu de retrait. Incrédule, je demande: «Vous avez déposé mon billet de vingt dans mon compte et puis vous l’avez retiré immédiatement pour me donner du change?» «Oui dit-elle sans rire, c’est comme ça qu’on fait». Je n’en reviens pas. «Pourquoi faire simple…» que je dis «…quand on peut faire compliqué» complète-t-elle en riant.
Ce n’est que plus tard que j’ai réalisé que ma demande de change constituait deux opérations dans mon compte comportant des frais. Autrement dit, j’ai payé pour avoir du change. Cela ressemble sinon à un vol pur et simple du moins à un abus administratif.

François Jobin

À propos de l'auteur / François Jobin

Originaire d’Ottawa, François Jobin fut réalisateur à Télé-Québec. Auteur de pièces de théâtre et de plusieurs livres, il se dit «À gauche de la droite, mais un peu à droite de la gauche, au centre, en somme avec un net penchant pour la gauche sans tomber dans le délire du politically correct.» Flirtant souvent avec l’ironie et la dérision,«Je suis un esprit léger, dit-il. Si léger que je lévite, ce qui me permet de voir les choses de haut.»

Facebook

On veut vous entendre :)