Le nouveau Guide alimentaire canadien et nos enfants

Le nouveau Guide alimentaire offre aux enfants un bon départ dans la vie. Il faut se donner les mesures nécessaires pour l’appliquer dans le quotidien, que ce soit à la maison, au service de garde ou à l’école.

Les recommandations sont simples et se résument en quelques mots: abondance de légumes et de fruits (la moitié de l’assiette), plus d’aliments protéinés d’origine végétale, grains entiers, eau, conscience, cuisinez, savourez en bonne compagnie, bon temps, étiquettes (savoir les lire), limitez sel/sucre/gras saturés et vigilance du marketing alimentaire.

Justement, n’est-ce pas ce marketing qui rend les choses compliquées? Comment convaincre nos enfants de ce beau guide quand les tablettes abondent en produits nocifs pour leur petit corps en développement.  Les responsables de l’éducation des enfants doivent redoubler de créativité et être consciencieux dans la proposition faite aux enfants en matière d’alimentation. On doit être plus fort que la pub. L’image si bien utilisée par les promoteurs de malbouffe est tellement importante.

Remplissons la vie des tout-petits de vrais aliments, bruts, simples, entiers. J’ajouterais à ce guide: «Jardinez». Que ce soit un simple plan de tomate, quelques pousses en pot ou quelques fines herbes. Aussi: «Récoltez»La sortie aux pommes reste un must! Allez aux fraises, aux framboises ou aux courges. Profitez des endroits ouverts au public pour la cueillette. Montrez l’aliment avant sa transformation, même si c’est seulement de l’avoir coupé en petits morceaux. Les enfants ne savent pas lire les étiquettes. Heureusement, les aliments les plus sains n’en ont pas besoin. Ils sont dans leur plus simple appareil. Apprenons aux enfants à les reconnaître!

Mélanie Chartrand

À propos de l'auteur / Mélanie Chartrand

Éducatrice en petite enfance, Mélanie Chartrand est mère de deux adolescentes qui fréquentent maintenant la polyvalente après plusieurs années d'école à la maison. Passionnée par l'éducation, soucieuse de se perfectionner et d'évoluer en tant que personne, elle retourne aux études en 2017 et obtient un certificat en soutien pédagogique en milieu de garde (UQAM). Elle travaille depuis plus de vingt ans auprès des 0-5 ans, une clientèle qu'elle connaît bien puisque c'est la garde en milieu familial qu'elle privilégie avec la richesse du multiâge. Elle prend la vie avec philosophie. Artiste dans l'âme, elle s'adonne à la peinture dans ses temps libres et s'intéresse de plus en plus au domaine de l'art visuel.

Facebook

Un commentaire

On veut vous entendre :)