Pourquoi le monde semble-t-il différent quand on apprend à danser?

En tant que professeur de danse, j’ai entendu maintes fois au cours des années d’innombrables variantes de: «Vous avez changé mon monde!» et «Vous avez changé la façon dont je vois ma vie!» par des étudiants reconnaissants qui ont découvert leur passion pour la danse dans mes cours.

Et même s’il n’y a pas deux étudiants qui commencent à suivre des cours pour les mêmes raisons ou avec la même motivation et si deux étudiants ne suivent pas le même processus d’apprentissage, leurs commentaires après un certain temps convergent tous vers ces deux mêmes idées: ni la vie, ni le monde ne semblent les mêmes après les cours de danse.

Au début de ma carrière, je trouvais cette «coïncidence» simplement amusante, étant donné que j’étais et je reste à ce jour un étudiant en danse et que j’avais tendance à dire exactement la même chose. Mais au cours des trois dernières décennies, à mesure que j’en apprenais davantage sur l’enseignement, je suis devenu curieux de savoir quelles raisons pouvaient provoquer cette convergence. Aujourd’hui, je considère que ce n’est pas une coïncidence, mais une conséquence inévitable d’un processus d’apprentissage réussi. Voici pourquoi:

Bien que la danse soit objectivement très facile, elle est en même temps composée de multiples techniques et réflexes qui doivent être coordonnés simultanément. La plupart des gens savent que pour danser, il faut maîtriser la perception spatiale, l’habilité kinesthésique, la pensée logique et la perception musicale. Celles-ci peuvent être sommairement résumées avec les quatre questions fondamentales de la danse:

Où suis-je?
Que fait mon corps?
Comment je le fais?
Est-ce que cela correspond aux rythmes de mon partenaire et de la musique?

Et en effet, la plupart des professeurs de danse essaieront d’aider leurs élèves à développer ces compétences par le biais d’exercices, de la mémorisation et de longues heures de répétition.

Mais une véritable compréhension de tout ce qui se passe dans le corps du danseur, son environnement et sa conscience va bien au-delà de ces perspectives déjà évidentes. Un bon professeur de danse essaiera d’aider ses élèves à développer de nombreuses autres manières de percevoir et de traiter l’information, telles que:

Le discernement naturaliste: la capacité de comparer des objets et des idées comme dans: ce mouvement ressemble à cet autre. Ce tour n’est pas comme celui-là. Le sentiment que je ressens quand je fais cela est semblable à celui que je ressens quand je fais ceci.

Intelligence interpersonnelle ou émotionnelle: aptitude à comprendre ce que ressentent d’autres personnes (son partenaire, son enseignant ou ses camarades de classe), leurs besoins et les effets de son humeur, de ses émotions et de ses actions sur leur état physique et émotionnel.

Conscience intrapersonnelle: semblable à la précédente mais avec une perspective intérieure: la capacité de comprendre et d’évaluer l’impact de la danse sur son état physique et émotionnel ainsi que la capacité de discriminer les sentiments et de les utiliser pour comprendre et guider ses actions.

Perspective existentielle: La capacité de faire face et de tenter de répondre aux questions plus profondes et essentielles de l’existence et de la spiritualité en relation avec la danse et le rôle de la danse dans la vie.

Enfin, tous les bons enseignants aideront également leurs élèves à développer leurs compétences en communication verbale, surtout en donnant l’exemple en enseignant, car être en mesure d’expliquer ce que l’on fait ou ce que l’on ressent est le meilleur moyen de s’approprier tous les sentiments que les étudiants découvrent alors qu’ils s’habituent à voir leur monde à travers cette nouvelle gamme de canaux de perception.

L’élève qui suit un processus d’apprentissage complet et réussit en danse est alors en mesure de voir son environnement et son rôle dans celui-ci avec des multiples perspectives. Pas étonnant que la plupart d’entre eux se sentent comme s’ils venaient d’entrer dans un tout nouveau monde.

Francisco De La Calleja

À propos de l'auteur / Francisco De La Calleja

Francisco De La Calleja, auteur de la récente publication Paroles De Danse, Pensées pour étudiants, interprètes et professeurs de danse, est l'un des professeurs de danse latine et formateurs d'enseignants de danse les plus expérimentés de la région de Montréal (Canada). Spécialiste de la salsa, son expérience en danse va du folklore mexicain au ballet, en passant par le jazz-ballet, la salle de bal et le swing, le tango argentin, la samba brésilienne et même l'aérobic, la mise en forme et la gymnastique rythmique. Il a enseigné à plus de 21 000 étudiants et a dansé, dirigé ou chorégraphié pour plusieurs troupes de danse, ainsi que des films, des émissions de télévision, des événements sportifs, des clips vidéo et des spectacles, notamment des congrès de salsa à Montréal, Los Angeles, New York et Miami. et Porto Rico. Vous pouvez en apprendre plus sur son travail et le contacter via son site Web à l'adresse www.shedanceswithhim.com. Par ailleurs, il gère avec sa conjointe le refuge A Bit of Heaven qui peut être contacté via le réseau Petfinder.com

Website Facebook

On veut vous entendre :)