Sur la route du Ironman 70.3

Le meilleur endroit pour se découvrir, c’est dans l’inconnu…

Défis 2019… ma «liste d’épicerie»

Fin octobre dernier, après ma course de 10km à la Classique Salomon de Mont-Tremblant (je n’avais jamais couru 10km de ma vie), je me suis fixée quelques défis pour 2019… tous en dehors de ma zone de confort et de mes connaissances.  Pour le moment, j’ai choisi le 21km au Marathon d’Ottawa en mai, la Traversée du Lac Tremblant en juillet, et oui, le Ironman 70.3 entre les deux…

Parfois, et même souvent, c’est la Vie qui choisit nos défis.  En 2018, elle a choisi pour moi certains des plus gros défis…et cette année, c’était «jamais 2 sans 3».  Le TRIO!  (Peut-être j’en parlerai plus tard dans un article ;).) Pour 2019, je l’ai devancée. J’ai choisi mes propres défis…

Selon le Larousse, un défi est « une provocation, une bravade » ou « une difficulté que l’on doit surmonter ».  Le mot « difficulté » me cause une difficulté…! Hehe 😉 …et je suis loin de la bravade ou de la provocation.  J’ai plutôt choisi un contexte dans lequel naviguer à la rencontre de moi-même.  Surtout, je suis à la découverte de ce dont je suis faite et de ce dont je suis capable. Rien à prouver. Au contraire…tout à explorer. Tout à découvrir.  Pour moi, TOUT EST POSSIBLE…

COURAGE, CONFIANCE, PERSÉVÉRANCE et RÉSILIENCE

Depuis longtemps déjà, une transformation personnelle s’est annoncée et depuis les défis de 2018, c’est une transmutation qui s’est amorcée, une transformation continuelle comme si j’étais en mouvement évolutif perpétuel.  C’est fulgurant.  Ça brasse. Inconfortable parfois. Ça requiert du travail personnel ? Constamment ! De la conscience ? Chaque moment ! Ça exige du courage, de la résilience, du lâcher-prise, du pardon, de la compassion, de l’acception, de l’Amour, de l’honnêteté, de l’introspection, de la réflexion, de l’observation, de la contemplation (de la nature pour moi…), et la liste est longue.

Dans toute décision, pour chaque choix, ça prend du COURAGE pour faire le premier pas, de la CONFIANCE pour en faire un deuxième, et de la PERSÉVÉRANCE et de la RÉSILIENCE pour continuer…

Chaque jour, j’instruis à mes élèves et mes clients en yoga de prendre régulièrement un petit moment pour reconnaître ce que ça leur prend pour avancer, pour accomplir quoi que ce soit.  On passe le plus clair de notre temps à être en manque de satisfaction de nous-même.  On VEUT ÊTRE. On VEUT DEVENIR. C’est simple, on a qu’à ÊTRE…en éliminant le VOULOIR, on laisse de côté l’Ego et on se dépose automatiquement dans le présent du moment et l’Essence de qui nous sommes.  Simple, oui. Facile ? J’ai compris que tout requiert du travail et beaucoup de pratique…comme dans tout ce qu’on souhaite maîtriser.  Cependant, nous vivons de plus en plus dans le « Prêt-à-… ». Si on enlève les « – », on se trouve prêt à vivre !  Moi je suis tellement prête; j’ai longtemps hésité…  Quelques décennies plus tard, j’ai compris quelques bases et j’ai choisi de vivre pour APPRENDRE… constamment. La Vie ne me demande pas grand-chose…simplement de faire de mon mieux à chaque moment pour être la meilleure version de moi-même constamment.  Pema Chondron (none bouddhiste) a écrit un bijou de livre s’intitulant « Start Where You Are » (Commence là où tu es).  Chaque jour, parfois plusieurs fois par jour, je fais le point. Toujours, pour mieux partir, re-partir ou dans cette idée de continuum…simplement continuer.

Dans le PHYSIQUE, l’ENTRAÎNEMENT…

Vous direz l’ENTRAÎNEMENT avec tout ça ? Ouep ! Outre l’entraînement psychique, mental et émotionnel, il y a effectivement l’entraînement physique.  Adolescente, j’ai déjà été nageuse sprint avec de bons résultats.  J’étais perfectionniste, rigide, angoissée et fixée sur les performances et les résultats.  Ça m’a effrayé de toute sorte de compétitions après dans ma vie. Une chose est claire, la discipline je connais ça. La routine d’entraînement, ça me connaît.  Alors pour moi, présentement l’entraînement du corps est ce qui a de plus SIMPLE…nooooon, je n’ai PAS dit FACILE ! 😉  Je dois apprendre à rouler sur un vélo minuscule dans une position pretzel, apprendre à courir sur du plat, en longue distance, apprendre à manger pour réaliser tout ça, apprendre à récupérer suffisamment pour répéter tout ça…j’ai oublié quelque chose ??  J’ai dit vouloir apprendre, alors j’ai choisi une charge intéressante tant physique, psychique, émotionnelle que mentale (peut-être y a-t-il même d’autres couches insoupçonnées !)

Dans tous les cas, l’entraînement physique est tributaire justement de mon état intérieur, et c’est ce que j’explore.  Pour le reste, il faut écouter mes coachs, suivre un programme fixé, exécuter et répéter.  Le chemin est tracé, la recette est écrite.  Mais comme dans toutes créations, dans tout accomplissement, ce qui fait la différence, la « magie », c’est tout ce qu’on ne peut voir à l’extérieur.  Et, pour moi, cette magie ça se cultive.  C’est ce que je souhaite explorer, découvrir, semer, arroser…et RÉPÉTER 😉

Mon mentor me disait dès le début de mon apprentissage dans la pratique de yoga…PRATIQUE! PRATIQUE ! PRATIQUE ! Et, PRATIQUE !!!  15 ans plus tard, je pratique toujours, j’apprends toujours, je découvre toujours et je me considère encore novice !

ALORS, LE VOYAGE…

J’ai choisi de marcher la route du dépassement, de l’accomplissement et de l’évolution…surtout, j’ai choisi de marcher à ma rencontre.  Je n’ai jamais marché Compostelle mais ça me fait penser à cela.  Une grande méditation en mouvement. Parfois c’est épeurant.  Parfois c’est stimulant. Une chose est certaine, ça ne laisse jamais indifférent. Il faut quitter la berge, ou le confort du connu, et avancer pour explorer les merveilles de l’inconnu.  Il faut prendre des risques pour apprendre et peut-être même découvrir des trésors.  

Je partage avec vous un passage que j’ai écrit dans une lettre à moi-même, lettre que j’ai écrite avant les défis de la Vie 2018 (!).  Ce passage illustre bien en quelque sorte ce qui se développait déjà : «…Et, cette (ta) joie, si bien présente même à travers ces défis que la Vie t’envoie et que tu as choisis…un chemin tracé à la mesure de tes capacités, habiletés et à la grandeur de ton Âme…Souviens-toi le CHEMIN…celui que l’on appelle pour grandir, celui que l’on crée pour devenir…celui qui te ramène à l’Essence de la Vie…au cœur de ton Âme. »

Alors en 2019, j’ai choisi un chemin que je trace en avançant parce que « …J’ai confiance en ton pouvoir infini, ta capacité de t’élever à travers mers et montagnes…la Nature est ton exemple, et le souffle ton Maître.  Sois forte. » (Extrait de cette lettre)

Ces paroles, je vous les transmets.  Elles vous appartiennent maintenant aussi.

Note :  Jusqu’à mon prochain partage, je serai aussi en préparation de mon blogue qui sera en quelque sorte un suivi de ma route, mes entraînements, mes réflexions, mais aussi un endroit de références, conseils…et peut-être quelques surprises !? 😉

____

L’Ironman 70.3 est une compétition de triathlon dérivée de l’Ironman appelé aussi Half Ironman. L’appellation «70.3» vient de la distance totale de la course en miles, soit 113,1 km qui correspondent à la moitié de la distance d’un Ironman. Les distances à parcourir pour chaque discipline sont de: 1,9 kilomètre de natation, 90 kilomètres de vélo et de 21,1 kilomètres de course à pied.

Julie Sauvé

À propos de l'auteur / Julie Sauvé

B.A.A., LL.B Enseignante en yoga, méditation, respiration et natation Je suis Passionnée de la Vie, une Guerrière de la Joie, Inspiratrice de changement, Cheerleader des Humains, j’aime relever des nouveaux défis chaque jour, je cultive la voie du juste milieu, j’apprends constamment.

Website Facebook

On veut vous entendre :)