La Petite École Jaune


À la découverte de L’Association Culturelle de Deux-Montagnes (ACDM).

C’est absolument étonnant de prendre connaissance de toutes les ressources en arts visuels qui nous entourent. Dans une série de mini reportages et de découvertes, je tenterai de vous faire connaître certaines d’entre elles.

Du côté de Deux-Montagnes, au Québec, un bâtiment historique, propriété de la municipalité, abrite sous son toit les activités de L’Association Culturelle de la municipalité du même nom. Par analogie, on pourrait facilement confondre le bâtiment et son usage, avec la vocation de celle d’une Maison de la Culture.

Ce bâtiment est affectueusement appelé La Petite École Jaune sans doute à cause de sa couleur actuelle ou bien de l’historique de sa vocation académique. Un document du Répertoire du patrimoine du Québec relate l’histoire de ses murs.

L’organisme qui existe depuis 35 ans déjà tend à répondre aux demandes de ses membres, tout en offrant une programmation de loisirs artistiques plus régulière. Sa mission est de favoriser l’épanouissement personnel, par les Arts et la Culture. On y offre des cours aussi diversifiés que le chant, la peinture, le dessin, la musique, le théâtre, le vitrail que des formations du domaine de l’enseignement des langues. Somme toute, ce sont tous des vocabulaires d’expression qui permettent d’extérioriser des émotions.

Des ateliers thématiques de plus courte durée sont aussi offerts par l’organisme à but non lucratif, selon les besoins exprimés et la disponibilité de personnes-ressources triées sur le volet. Cela démontre à quel point l’Association est à l’écoute de ses membres qui proviennent même des municipalités voisines, sans restriction. Une Association qui anime également des expositions et des événements pour tous les groupes d’âge, en liens à ses nombreuses activités. Elle favorise donc la mise en valeur, l’accomplissement et le cheminement personnel de ses participants.

Michèle Bourlard, sa présidente actuelle est en fonction depuis 2011. Elle-même artiste peintre, elle réussit à concilier la pédagogie adaptée aux besoins de sa clientèle, tout en gérant un établissement qui demande une administration rigoureuse. Elle fait preuve de reconnaissance envers les élus municipaux qui maintiennent la disponibilité des locaux à la disposition de l’Association. Il s’agit assurément d’un avantage inestimable que l’équipe municipale endosse, pour l’équilibre culturel de ses citoyens.

Une visite de l’établissement fut avant tout une rencontre de cette dame de passion. Une dame de carrière qui a fait sa marque comme entrepreneure artistique en design et stylisme de mode. Depuis qu’elle s’est retirée du domaine des affaires, elle se dévoue à la gestion de l’Association, manquant parfois de bénévoles dont elle louange pourtant les mérites (voir la section Qu’est-ce qu’un bénévole?).

Elle gère et cumule les tâches de l’Association pour la maintenir en opération. On lui reconnaît le dynamisme et l’entregent nécessaire aux entrepreneurs. La générosité et le dévouement d’une pédagogue consciencieuse. L’Association est définitivement à l’image sa personnalité. À la fois travailleuse sociale pour les relations d’aide, éducatrice pour l’enseignement, administratrice pour la gestion et l’orchestration des membres bénévoles d’une équipe aux disponibilités variables.

Vraiment, une mention d’honneur pour Michèle Bourlard et son équipe hautement appréciée. Un coup de chapeau également à l’équipe municipale de Deux-Montagnes qui a une perle qui fait briller le potentiel créatif des membres de la communauté.

La Petite École Jaune, un joyau facilement repérable sur le pittoresque chemin d’Oka, à trois minutes de voiture de la Mairie de la municipalité de Deux-Montagnes. Toutes les coordonnées de l’Association sont accessibles sur son site Internet ACDM Vivre Les Arts et sur sa page Facebook.

Jacques Vallee

À propos de l'auteur / Jacques Vallee

Il s’implique tout d’abord sur les réseaux sociaux en animation de groupe sur sa passion pour le vitrail. Il renoue avec ses aspirations artistiques et avec son appel de l’adolescence pour le journalisme culturel. On le dit rassembleur, parce qu’il est sans aucune prétention. Il a l’humilité de celui qui a tout à apprendre. De nature curieuse, proactive, sociable, il a la naïveté et l’enthousiasme d’un enfant, l’âme d’un artiste.

Facebook

On veut vous entendre :)