J’aime Local

Deux filles dans le vent. Elles se disent « deux folles » mais pas du tout! Elles savent parfaitement où elles s’en vont. Le critère « local » de leur entreprise s’étend sur toute la province, en commençant par notre région, les Laurentides, pour faire tache d’huile sans beaucoup d’effort apparent mais avec beaucoup de travail.

Pas beaucoup d’effort pour convaincre qu’acheter local est essentiel à cette heure-ci.

Pas beaucoup d’effort pour séduire car la présentation qu’elles font des produits artisanaux de notre région est super géniale! De très belles photos et vidéos mettent l’eau à la bouche et le désir dans l’œil.

Et c’est justement ce point qui demande rigueur et travail. Rigueur aussi dans la sélection. Pas de doublon, rien que des produits uniques, fabriqués ici et testés pour leur qualité. Vendus et expédiés par J’aimeLocal. Tout cela demande beaucoup de temps et de labeur, je le sais…

Il y a des rencontres qui sont dues, comme on dit ici au Québec. J’ai donc rendez-vous avec Tatiana Faubert et Sarah Barosi les deux instigatrices du projet lancé il y a quelques semaines : la mise en ligne du site transactionnel www.jaimelocal.ca permettant de s’approvisionner auprès d’artisans locaux dûment choisis tout en permettant à ceux-ci de jouir d’une visibilité active et professionnelle, et d’un système d’expédition adéquat. Une partie de la charge de travail, celle que l’artisan déteste en général, est assumée par la jeune compagnie. Un service unique qui permet aux producteurs de se concentrer sur leur production.

Deux sourires lumineux et complémentaires, la touche d’humour au coin de l’œil, l’ironie du propos, la rencontre est une réussite dès les premières minutes. Nous travaillons dans le même domaine : j’organise plein d’événements pour artistes et artisans, nous parlons le même langage, connaissons le même monde et avons tellement à échanger. «C’était écrit dans le ciel» me dit une de mes amies artisane, vous deviez vous rencontrer!

Je ne voudrais pas paraître la grand’mère du trio car j’ai quelques kilomètres au compteur comme on dit trivialement dans mon pays mais j’ai quand même envie de le dire : c’est tellement rafraîchissant de rencontrer des jeunes aussi enthousiastes et passionnées! Et quand la compétence et l’expertise s’en mêlent, excusez-moi du peu, on est au ciel ! Elles ont tout ça, les filles le savoir-faire dans la joie.

Longue vie et droit chemin à J’aimeLocal!

P.S. Pendant que j’écris ces mots dithyrambiques, bien installée au coin du feu, laptop sur les genoux, les chiens à mes côtés, un message d’une de mes filles, Laure m’annonce qu’elle a vu passer notre photo de rencontre sur FB. « Imagine-toi donc Maman, Sarah est l’une de mes meilleures amies, elle fait partie de ma gang de filles qui part chaque année en vacances ensemble… »

Le vaste monde est petit, l’amour et l’amitié ne sont pas bien loin, dans une semaine c’est la Saint-Valentin. Dehors il neige tout doucement.

Annie Depont

À propos de l'auteur / Annie Depont

Parisienne installée au Québec depuis 2000. Peintre, Agente d’artistes, Organisatrice d’événements, Créatrice de l’En Verre du décor et céramiques, Les Sculpturales de Saint-Sauveur, Expo-culture Japon Québec, les Sainte-Saveurs de Saint-Sauveur, TracesMagazine, Directrice de La Semaine des Artisans de Laval. Journaliste très indépendante.

Facebook Instagram

On veut vous entendre :)