C’est le moment de goûter aux vins du Liban!

Deux jours après la catastrophe qui a dévasté Beyrouth, avec le désastre humain et économique que l’on connaît, nos amis libanais vont faire preuve de résilience, comme ils en ont l’habitude. Peuple courageux s’il en est, touché par des guerres indicibles et ostracisé trop souvent par des gouvernements irresponsables, c’est la tête haute et empreint d’une grande et légitime fierté, qu’il traverse ces dernières décennies avec dignité.

C’est dans ce même état d’esprit qu’ils ont décidé, contre toute attente et malgré le danger, de produire du vin, principalement dans cette vallée de la Bekaa où la vigne est présente depuis l’Antiquité. Si les Phéniciens vont atteindre leur apogée du XII au IX av. J.-C., il faudra en fait attendre les années 1930 de notre ère pour voir la vigne refleurir au pays du cèdre quand un certain Gaston Hochar crée le château Musar.

Plus près de nous, ce sont ses fils qui vont donner l’impulsion à cette propriété, et c’est nul autre que Serge, qui va étudier l’œnologie à Bordeaux, et que j’ai eu le plaisir de servir à Sainte-Adèle il y a longtemps, qui va mettre les vins de son pays sur la carte du monde… et les siens sur les cartes des grands restaurants. Aujourd’hui, grâce à ces visionnaires, on recense une cinquantaine de producteurs.

Alors, pour aider nos amis, en plus de la possibilité de faire parvenir des dons, encourageons-les en découvrant ce qui fait la qualité et la personnalité de leur production viticole.

* Au moment d’écrire ces lignes, la SAQ propose 76 produits (incluant une bière et des araks) dont 60 vins. Mais nombre d’entre eux ne sont plus disponibles. Aussi, je vous ai préparé cette sélection de 10 cuvées, accessibles et à prix abordables la plupart du temps.

Kefraya – Vendanges dans la vallée de la Békaa

Château Ksara, Blanc de Blancs 2018

Un excellent vin blanc sec d’un bon fruité issu d’un assemblage original et judicieux de

chardonnay (60%) comme en Bourgogne, et de sauvignon (30%) et de sémillon, comme à Bordeaux.

Code SAQ: 10210677 – 16,55 $

Domaine Wardy, Clos Blanc 2017

Blanc sec éminemment fruité, élaboré avec l’obeidi (40 % environ), raisin de table utilisé aussi comme raisin de distillation et de cuve, et principalement cultivé dans ce pays. Le chardonnay, le viognier et l’aromatique muscat complètent le tableau.

Code SAQ: 12785061 – 19,85$

Château Kefraya, Les Bretèches 2019

Pendant les belles journées d’été, laissez-vous surprendre par ce rosé bien sec aux airs de famille avec ceux que l’on produit dans le sud de la France, puisqu’il tire son expression des cépages syrah, grenache, mourvèdre et cinsault.       

Code SAQ: 14030631 – 15,00 $

Fakra, Cuvée du Temple 2016

Syrah, grenache et cinsault, variétés méridionales qui donnent de la couleur, s’allient au cabernet-sauvignon, ici en forte proportion, cépage atlantique qui donne au vin sa structure.                  

Code SAQ: 927939 – 16,95 $

Château St-Thomas, Les Émirs 2014

Construit à la manière du précédent mais avec un peu plus de cabernet-sauvignon (85 %), et en prime du fruit, des tanins souples grâce à un début d’évolution.

Code SAQ: 927822 – 17,05 $

Du même producteur, on surveillera en magasin l’arrivée de leur pinot noir, variété qui pousse toujours dans la vallée de la Bekaa, et pour son plus grand bien, sur des parcelles en altitude.

Code SAQ: 13387275 – 19,55 $.   

Château Kefraya, Les Coteaux 2016

Joli vin aux parfums légèrement poivrés grâce à la syrah pour près de la moitié de l’assemblage, plus le cabernet sauvignon, le cinsault tout en fruit, et le marselan, un cépage métis qui procure à l’ensemble son petit côté charnu.

Code SAQ: 13907761 – 19,95 $

Massaya, Terrasses de Baalbeck 2017

Une autre belle maison qui allie avec succès les cépages méridionaux que sont grenache, cinsault et mourvèdre, au cabernet-sauvignon qui confère à ce vin sa colonne vertébrale.

Code SAQ: 904102 – 22,90 $

Un des vignobles du château Ksara

Château Ksara 2016

Un des grands classiques du vignoble avec ce savoureux assemblage à la bordelaise dans lequel le fin et droit cabernet sauvignon donne la réplique à la souplesse du merlot, tempérée par une touche de petit verdot.

Code SAQ: 857698 – 23,95 $ 

Le Prieuré 2017

Du Château Ksara toujours, et d’un bon rapport qualité-prix, mais dans un registre un peu plus simple, porté sur le fruit, mais avec encore une bonne dose de cabernet-sauvignon.

Code SAQ: 927848 – 15,35$

Château Musar 1999

Et enfin, pour rendre hommage au grand pionnier du vignoble libanais que fut Serge Hochar, voici le fameux château Musar, tout en finesse et complexité, et prêt à boire, élaboré avec les variétés cabernet sauvignon, carignan et cinsault en proportion à peu près équivalentes. Hélas, il en reste peu, 7 bouteilles dans 5 succursales au moment d’écrire ces lignes.

Code SAQ – 13799202 – 71,25 $

Photos : Domaines Ksara

Jacques Orhon

À propos de l'auteur / Jacques Orhon

Sommelier et fondateur de l’Association canadienne des sommeliers professionnels. Expert en dégustation et véritable globe-trotter du vin, il parcourt depuis plus de 40 ans les vignobles du monde. Ses ouvrages ont maintes fois été récompensés, notamment, Le vin snob, du prix en littérature de l’Organisation Internationale de la Vigne et du Vin.

On veut vous entendre :)